Phases et transitions de vie: Hiver. Comment tirer parti de cette phase de désengagement

   Cet article fait suite aux trois articles suivants:
  1. Phases et transitions de vie. Comment savoir où vous en êtes actuellement
  2. Phases et transitions de vie. Été – Comment consolider cette phase de lancement
  3. Phases et transitions de vie. Automne – Comment surmonter cette phase de désynchronisation

VOUS VOUS TROUVEZ DANS CETTE PHASE SI…

    La tristesse est l’émotion qui prédomine actuellement dans votre état d’esprit: elle vous frappe au visage lorsque vous vous réveillez le matin et teint d’angoisse et de solitude les dernières heures de votre journée. Votre énergie est extrêmement basse: vous êtes épuisé(e), sans ressort, sans envies… La mélancolie, la nostalgie, un sentiment d’abandon et d’abattement alternent avec de fugaces moments de colère, d’indignation ou d’exaspération  vis-à-vis des autres, de votre situation actuelle, de vos circonstances passées et last but not least, de vous-même. Vous fuyez, coupez les ponts, réduisez vos engagements au maximum. Parfois vous voudriez agir et réagir mais vous n’en avez tout simplement pas la force. Et puis, à quoi bon? En quoi votre vie actuelle pourrait-elle vous motiver à passer à l’action? Tout cela n’a aucun sens puisque ce que vous fuyez c’est précisément votre vie actuelle, à la fois telle qu’elle est et telle que vous l’expérimentez. Vous vous repliez donc un peu plus sur vous-même.

   Le Dr. Hudson – auteur du modèle dont nous nous inspirons ici (1) – nomme cette phase Cocooning. En français, elle apparait généralement sous la dénomination de Désengagement. Pour ma part, je préfère sans l’ombre d’un doute le vocable originel car il traduit parfaitement l’ambivalence de cette grande et magnifique période de transition: il y a repli sur soi, certes, mais il y a aussi et surtout, retour a soi.

   Comment passer de l’un à l’autre? Comment transformer cette periode d’infinie tristesse en une periode d’intense croissance ? Comment s’ouvrir de nouveau au monde et au bonheur d’être, de vivre, de créer, de partager, d’aimer? Par quoi commencer? A quoi aspirer? C’est très exactement ce que vais vous montrer dans cet article après vous avoir brièvement expliqué en quoi consiste cette phase.

QUE S’EST-IL PASSÉ?

   Vous êtes entré dans cette phase à la suite d’un événement qui a marqué un point de rupture dans votre vie, de telle sorte qu’il y a très clairement un avant et un après. Cet événement peut être très ancien (2) ou relativement récent; il peut, de même, vous avoir marqué de façon plus ou moins consciente (3); ce peut être, enfin, un événement heureux aussi bien que malheureux…

   Perte d’un proche, maladie, divorce, accident, abus sont – entre autres exemples – des circonstances auxquelles nous reconnaissons spontanément un impact particulièrement déstabilisant et traumatisant. Mais devenir parent, s’expatrier, rentrer au pays après des décennies d’expatriation (4), prendre sa retraite, finir ses études sont des circonstances ou des expériences qui peuvent tout aussi bien ébranler les fondements d’une personnalité car elles appellent elles aussi à un réajustement à la fois profond et rapide: difficile de concilier les deux pour qui n’y est pas préparé (5).

   Je vous invite donc en premier lieu à déterminer quel fut votre point de rupture. Ensuite, je vous suggère de visualiser et de ressentir à quel point votre vie a profondément changé depuis lors. Pour certains d’entre vous le changement est tangible, visible et indéniable. Mais pour d’autres, il est plus subtil, moins palpable de sorte qu’il vous est plus difficile de mesurer son impact. Mais quel que soit votre cas, l’issue est la même:

Si vous voulez tirer le meilleur parti de cette phase, il vous faudra relever un défi capital: accepter que les choses ont changé et faire le deuil de ce qui n’est plus.

  J’entends déjà votre indignation: relever un défi dans l’état où je suis? Absolument! Et pour sortir victorieux de celui-ci, vous allez mener à bien deux démarches fondamentales: prendre grand soin de vous et vous faire aider par des professionnels.

UN SEUL MOT D’ORDRE: REPRENDRE DES FORCES

   Non! Vous n’êtes pas un dépressif invétéré ni une neurasthénique impénitente! Vous êtes juste une personne physiquement et mentalement épuisée qui, pour des raisons qui vous sont propres (propres à votre personnalité et/à votre histoire) n’a pas su faire face à l’impact de telle ou telle circonstance. A partir d’aujourd’hui, votre priorité est donc celle-ci: reprendre des forces. 

   Ne cherchez pas à résoudre quoi que ce soit pour l’instant. Ne planifiez ni ne programmez rien qui n’aille dans le sens de cet unique objectif: remonter vos niveaux d’énergie. Vous avez beaucoup à faire. Le reste peut attendre. La question à vous poser est donc celle-ci: que puis-je faire très concrètement pour fortifier mon organisme, renforcer mon mental et apaiser mon monde intérieurVoici quelques pistes:

  • Faites de votre lieu de vie un cocon douillet et chaleureux. Pensez à cet égard à caresser vos cinq sens et soyez par conséquent attentif aussi bien aux matières et couleurs de votre décoration qu’aux odeurs, parfums et sons qui emplissent votre espace privé. Soyez de même sélectif quand à votre alimentation et privilégiez ce qui vous fait plaisir et vous fait du bien. Si vous pouvez aménager de la même manière votre lieu de travail, n’hésitez pas à le faire.
  • Faites de votre monde intérieur un espace d’apaisement et de bienveillance: prenez peu a peu le contrôle de vos pensées et maintenez à distance celles qui vous pèsent et vous limitent. Cultivez, à leur place, des pensées réjouissantes, motivantes, rassurantes. Alimentez votre esprit de souvenirs heureux, connectez-vous à vos rêves d’enfant, lisez, écoutez, regardez, expérimentez… ce qui vous fait plaisir et ce qui vous fait du bien. Travaillez de la sorte à nourrir peu à peu votre état d’esprit d’émotions et de sensations positives et stimulantes.
  • Prenez grand soin de vos besoins physiologiques: alimentation, exercice, repos, relaxation, oxygénation… soyez actif et proactif sur ces questions mais n’oubliez jamais quelle est votre priorité et quel est votre objectif : reprendre des forces. Alors certes, il y a deux ans vous adoriez aller au cours de zumba trois fois par semaine mais soyons honnête, aujourd’hui vous êtes exténué(e) à mi-séance. Chaque chose en son temps, donc. Pour l’instant il vous faut chercher une routine sportive adaptée a votre situation actuelle: marche? Natation? Yoga? C’est à vous de le découvrir. Même chose pour votre alimentation ou votre routine de relaxation (en avez-vous seulement une?)
  • Si vous en avez la possibilité, prenez une année sabbatique ou demandez un mi-temps. Il est fondamental que vous réussissiez à libérer du temps pour vous: pour vous reposer, pour réfléchir, pour prendre de la distance et une fois que vous aurez repris des forces, pour commencer à travailler à votre nouveau projet de vie. Or, la vie professionnelle est souvent un grand vampire d’énergie.
  • Chaque fois que cela vous est possible, partez en week-end ou faites de courts voyages qui vous éloignent  de vos circonstances actuelles et vous permettent de la sorte de prendre de la distance vis-a-vis de votre quotidien. Cela vous permettra non seulement de vous relaxer mais cela vous aidera aussi et surtout à mettre le doigt sur certaines habitudes, certains comportements ou modes de pensée qui, vous le verrez alors, avec du recul, vous bloquent plus qu’ils ne vous aident. Une fois rentré(e) à la maison, vous saurez ainsi sur quoi centrer vos prochains efforts.

   Quoi qu’il en soit et pour conclure, mettez le plaisir au centre de toute chose: votre alimentation, vos lectures, vos relations, vos passe-temps… Le plaisir est un combustible puissant, écologique et indéfiniment renouvelable qui vous soutiendra sans faillir dans votre quête de bonheur et de réalisation de soi. Aussi n’attendez pas: agissez là, maintenant, tout de suite. Dosez vos efforts (micro-action après micro-action), respectez vos besoins et vos limitations du moment mais agissez, jour après jour, sans plus vous arrêter.

UNE NÉCESSITE: SE FAIRE AIDER

   La phase Hiver est une grande Transition de Vie qui a ses propres règles et ses étapes clés. Il est très important de respecter chacune d’elle afin de respecter votre propre équilibre, votre propre écologie et de la transformer en opportunité de croissance. Or ni vous ni vos proches n’êtes compétents en la matière.

   Ne vous méprenez pas: je le dis sans irrespect ni arrogance; ma motivation est toute autre: vous montrer à quel point vous êtes en droit de faire appel à des professionnels. Il est non seulement légitime mais tout à fait nécessaire dans cette phase de vous reposer sur des personnes dûment formées à l’accompagnement individuel et experts dans les questions qui vous inquiètent actuellement. Ne vous auto-infligez pas cette pseudo-exigence de vous en sortir tout seul et n’attendez pas non plus de vos proches une aide qu’ils sont bien incapables de vous donner, quand bien même ils ne demanderaient pas mieux. 

   Mais attention! Sachez à qui vous adresser, dans quel but et à quel moment:

  1. Un thérapeute pour faire le deuil de ce qui n’est plus: les circonstances ont changé, vous avez changé et cela est irrémédiable. Il vous faudra, d’une manière ou d’une autre, l’accepter pour pouvoir avancer et agrandir de la sorte votre espace vital et l’horizon de vos possibilités. Mais comment vous y prendre? Comment dire adieu à ce qui était si important por vous? Comment clore ce cycle? Par quoi commencer? Comment faire le tri entre ce qui reste et ce que vous devez accepter de lâcher? Et surtout comment en arriver à une acceptation authentiquement profonde de ce changement? Ce travail, orienté vers le passé, est du domaine de la thérapie. Ce qu’il vous faut en effet c’est un espace de guérison voire de réparation, de réflexion, de dialogue interne, de compréhension de ce qui fut et de ce qui est et de deuil, nous l’avons déjà dit. De ce premier travail vous devez sortir apaisé(e), un peu KO certes mais sans plus de tensions ni d’angoisses et ouvert(e) à de nouvelles opportunités.
  2. Un coaching pour préparer ce qui sera: au sortir de votre thérapie, vous vous retrouverez dans une espèce d’entre-deux quelque peu déconcertant: libéré(e) de ce qui vous retenait dans le passé, vous êtes pourtant bien incapable de savoir ou même d’imaginer ce que vous réserve le futur. Et c’est là que le coach entre en jeu: résolument orienté vers le futur, le coaching vous aidera précisément à visualiser mais aussi à écrire le nouveau chapitre de vie qui s’annonce. Mais il y a plus! Ce travail de réécriture, de re-création se fera sur de nouvelles bases, bien plus solides et réjouissantes que celles qui vous avaient soutenu jusqu’a présent puisque vous aurez appris à comprendre, à connaître mais aussi à activer de façon tout à fait autonome tout ce qui fait sens dans votre vie et vous permet d’être vous-même. Vous terminerez de la sorte doté(e) d’un éventail de convictions tout à fait essentielles concernant ce qui vous convient, ce qui vous motive et ce à quoi vous aspirez vraiment. Cela vous insufflera une grande confiance en vous et en l’avenir et, en conséquence, une formidable puissance d’action. Vous serez prêt(e) à quitter cette phase et à intégrer la suivante.

   Voici donc pour une présentation forcément très schématique d’un cheminement bien plus complexe puisque spécifique dans ses causes et ses manifestations à chaque individualité. J’espère toutefois avoir su répondre à plusieurs des questions essentielles que quiconque se pose dans cette phase (et la précédente): qu’est-ce qui m’arrive? A quoi cela est-il dû? Y-a-t-il une ou des solutions à mon problème? Et après, qu’est-ce qui m’attend? Si ce n’était pas le cas, je vous invite vraiment à dialoguer avec moi et à me poser toutes les questions qui vous inquiètent, que ce soit en commentaire public ou en message privé:

   

Il n’y a – comprenez-le – aucune raison pour que vous restiez indéfiniment enlisé dans cette phase. Ce n’est qu’une étape parmi d’autre. Vous savez maintenant quoi faire et vous savez qui plus est que ce qui vous attend est un merveilleux Printemps

                                                                     lumineux

                                                                            chaleureux

                                                                                        pétillant

                                                             Qu’attendez-vous pour démarrer?

________________

1 – Cf. Frédéric M. Hudson PH.D., The Handbook of Coaching, San Francisco, 1999.

2 – Dans ce cas là, il se peut que vous stagniez dans cette phase Hiver depuis très très longtemps ou que vous y ayez basculé à la suite d’une circonstance qui a fait en quelque sorte écho à ce traumatisme ancien.

3 – La vieillesse – un processus plus qu’un événement – peut être en ce sens extrêmement déstabilisante pour beaucoup de personnes et mettre éventuellement face à une profonde remise en question.

4 – J’entends ici expatriation au sens large, incluant donc aussi émigration et exil.

5 – Un futur article en prévision! Nous ne sommes pas tous égaux face aux événements et ce qui déstabilise les uns effleure à peine les autres. Vous-mêmes, si vous faite ce profond travail d’introspection et de connaissance de soi auquel vous invitent et le thérapeute et le coach, serez beaucoup, beaucoup mieux armé s’il vous est donné de faire face à nouveau à une circonstance déstabilisante ou traumatisante. 

Escrito por

Hola, soy Isabelle! Tu profesión es tu pasión y estoy aquí para ayudarte a alcanzar tus objetivos y hacer realidad tus sueños, dándole rumbo a tu vida y sentido a tu emprendimiento. Conmigo, aprenderás a construir tu proyecto profesional desde la pasión y el disfrute y a conciliar realización personal con realización profesional, en beneficio de un éxito profundamente relevante y valioso. Isabelle Lecurou - Coach Profesional Certificada Life Coach para Emprendedores - Español/Français

4 comentarios sobre “Phases et transitions de vie: Hiver. Comment tirer parti de cette phase de désengagement

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión /  Cambiar )

Google photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google. Cerrar sesión /  Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión /  Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión /  Cambiar )

Conectando a %s